| Bloguez.com

fêtes commerciales...sans doute!

Added 15/2/2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il est clair que les fêtes non votives qui parsèment le calendrier ont une origine commerciale, elles coïncident souvent avec des périodes de l'année dîte "creuse" en particulier, après les fêtes de fin d'année, l'Epiphanie est du pain bénit pour les boulangers et autres pâtissiers, qui commencent d'ailleurs bien avant à confectionner leurs galettes, mais cela reste tout de même une fête religieuse, par contre les soldes d'hiver occupent une place statégique afin de booster le commerce ressentant le reflux de la vague consumériste!

et tout à l'avenant, la Saint-Valentin, prétexte à faire travailler la gent fleuriste, ainsi que le muguet du premier Mai, dans la foulée la fête des Mères vient honorer ces personnes méritantes et les fleurs et autres cadeaux décollent!

On ne peut que se rendre à l'évidence et les esprits cartésiens  y vont de leur logique,  raisonnement frappé du coin du bon sens: on doit fêter les mères tout au long de l'année et non un jour particulier, tout comme l'amour est une somme de petites atentions dont le tout rend la vie agréable!

N'empêche que ces fêtes sont aussi l'occasion de se faire quelques petits plaisir, rompre la routine, réaliser quelques extras qui donnent un peu de sel à l'existence!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Category : Not specified | Comments (0) | Write a comment |

Jusqu'où ...des cendres?

Added 13/2/2013

 On peut ergoter sur le maintien des coutumes et autres traditions mais s'il en est qui perdurent c'est souvent dû au fait qu'elles présentent plus d'avantages que d'inconvénients, ainsi vont les fêtes votives, les commémorations chrétiennes :Noël, Pâques, prétextes à retrouvailles, à cadeaux, à repas,

D'autres sont nettement moins sympathiques, car coercitives! celle des Cendres fait partie de ces pensums dont l'évocation nous montre que l'époque d'hier n'était pas forcément le bon temps!

Car outre les restrictions alimentaires, somme toute nécessaires pour certains gros mangeurs et sans doute recommandées par la faculté d'alors, ces médicastres avaient d'ailleurs la fâcheuse habitude de pratiquer la saignée lors de trop grosses libations, il fallait éclaircir un sang trop épais, chasser les corps trop riches et ainsi éviter l'apoplexie et autres poussées de tension, par contre la plèbe n'avait guère de problèmes de surcharges pondérales et réduire les rations devaient les rendre plutôt efflanqués, si c'était pôssible!

Par contre le grand ordonnateur l'église veillait à ce que les surplus de nourriture non ingurgités soient répartis entre les mendiants et les nécessiteux, coutume dont devrait d'alleurs s'exprimer nos temples du consumérisme...

Mais les restrictions débordaient, si j'ose dire, la table nourricière pour s'inviter sous les baldaquins où la ceinture descendait plus bas que la taille, pendant quarante jours ...tintin!

comment s'effectuaient les contrôles? les grands inquisiteurs allaient-ils rôder dans les alcôves? soudoyaient-ils des valets afin que ceux-ci se transforment en indic?

cet état de fait entretenait, vous vous en doutez, à un climat malsain et les Pâques arrivaient à point nommé pour dissiper les vapeurs pestilentielles!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On préfère et de beaucoup Mardi-Gras, synonyme de fête, de bombance, mais les faits d'hier étaient têtus, après la fête succédait la pénitence, et gare à celui qui ne se conformait pas à ces préceptes de carême, qu'ils soient pauvres ou puissants, il avait tout à craindre d'une église surpuissante,

elle faisait régner alors une discipline de fer et malheur aux contrevenants, on ne plaisantait pas avec ces principes religieux!

Mais les privations ne se limitaient pas aux nourritures terrestres, l'interdit débordait, si j'ose dire, jusque dans la vie privée et consommer l'acte de chair faisait partie de ces interdits intransgressibles passibles de l'excommunication!

donc c'était ceinture, en desous de la ceinture justement!

le choix des dates n'était d'ailleurs pas anodin, les mois de juin à septembre réservés aux travaux pénibles s'interdisaient d'emblée, ensuite avant la Noël on évitait d'introduire trop d'interdits et tout naturellement les mois de février et de mars s'imposaient avant la Pâque qui marquait la fin du carême.

la symbolique des cendres relève de la fragilité de la condition humaine:" tu es né poussière et tu retourneras en poussière..."

la croix symbolique sur le front avec la poussière vient concrétiser cette assertion!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Category : Not specified | Comments (0) | Write a comment |

Ils sont de la peau du diable!

Added 3/2/2013

Expression empruntée au vocabulaire maternel pour décrire ses petits diables, elle parlait en connaissance de cause ayant élevé huit rejetons!

Mais les enfants actuels, s'ils sont moins nombreux, ne manquent ni d'arguments, ni de réparties pour vous clore le bec! illustration hier soir, alors que je m'inquiétais sur sa santé, et de cette mauvaise grippe qui le marquait, j'engageais le dialogue avec mon petit-fils:

- comment vas-tu R?

- bien... mais le ton de la réponse démentait cette affirmation, tout à coup il retrouve un semblant de mordant pour me décocher:

- et puis, j'espère que tu ne vas pas me demander trois fois la même chose!

j'en restais bouche bée, mais avec une forte envie de rire que je réprimais pour prendre un ton plus conforme à ma qualité d'adulte responsable:

- mais qu'est-ce que cela veut dire? est-ce comme cela que l'on me répond alors que je m'inquiétais?   est-ce une façon de parler à son papy!

il avait fait un gros effort pour asséner cette affirmation et ne pipa mot!

avec le  recul je reconnus des paroles maternelles, les enfants sont de vrais éponges et il me resservait là des propos entendus plusieurs fois!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Category : Not specified | Comments (0) | Write a comment |

| Contact author |