sensation de bien-être, méthode Coue? » | Bloguez.com

 sensation de bien-être, méthode Coue?

3/4/2013

 

 

Ne pas aller à l'encontre de son ressenti du moment, c'est une règle de vie que la sagesse et le vécu ne manquent pas de me souffler à l'oreille alors que je choisis un mode de locomotion pour partir en promenade.

ce samedi il faisait beau mais une bise désagréable soufflait dès la sortie du village, je décidai donc de laisser de côté mes projets cyclistes pour prendre mon bâton de pèlerin et partir vers ces circuits abrités par la forêt et fuir ainsi les plaines venteuses!

la sensation de froid éprouvé est moins prégnante en marchant, la vitesse réduite en est la cause!

deux amis cyclistes s'arrêtèrent, me raillèrent gentiment, mais je leur rétorquai que j'attendais des jours meilleurs, la suite me donna raison, le sentier grimpant dans la forêt est abrupt, on s'y réchauffe vite, de surcroît la présence des arbres est un excellent facteur isotherme , à croire que les troncs, feuilles et branches emmagasinent le froid et restituent des températures radoucies, fort agréables quand la bise est venue!

j'arrivai au sommet du coteau bien échauffé et comme je filais vers le sud, droit vers ces cimes, découpées, comme gravées dans l'azur intense, avec un soleil éblouissant en toile de fond, j'allais éprouver une sensation de bien-être sans égal, le panorama de la chaîne et de la plaine à ses pieds renforce cette impression de plénitude que l'on éprouve devant un spectacle d'un équilibre et d'une beauté sans équivalent!

Sans le vouloir, fortement conditionné par la magie de l'instant, j'adoptais la méthode Coué, celle-ci fait prévaloir l'autosuggestion, parfois l'objet de sarcasmes cette méthode a des résultats surprenants lorsque le sujet s'y adonne avec foi et  conviction,

par contre, ce jour là, nul besoin de forcer le trait tant le moment était exceptionnel et de nature à réconcilier des ennemis irréductibles, de temps en temps j'exprimais ce bonheur à voix basse: " qu'est-ce que je suis bien!" et au rythme de ces évidences mon pas se faisait léger, aérien, j'étais vraiment bien et heureux de l'exprimer!

 

 

 

 

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |