Un anonyme parmi des stars! » | Bloguez.com

 Un anonyme parmi des stars!

24/2/2013

   La rubrique nécrologique fait partie des sources où je puise parfois quelques lambeaux de mémoire, celle de ce matin indiquait un nom:  Pierre DESLUS, patronyme anonyme, surtout pour les jeunes, mais qui réveille en moi un souvenir particulier, à côté de ce joueur "inconnu" défilent d'autres noms plus célèbres: les frères PRAT, Jean BARTHE, Henri DOMEC, Papillon LACAZE, les frères LABAZUY, bref une équipe Lourdaise qui s'illustra dans les années cinquante et qui avait la particularité d'avoir réussi l'amalgame parfait entre ces gloires internationales et d'autres joueurs moins connus mais dont la complémentarité avec ces vedettes en faisait un exemple pour le petit monde de l'ovale!

Cette "dream team" me faisait rêver à l'époque et j'étais un inconditionnel des joueurs au maillot cerclé de bleu et de rouge!

Nous étions encore dans le monde de l'amateurisme et le jeu ne se résumait pas à ce qu'il est devenu à présent, des phases où le contact est recherché, où la puissance physique est élevée à la hauteur d'une institution, où la force prime bien souvent sur la rapidité, l'art de l'esquive, le cadrage-débordement qui faisaient la force d'un jeu où la vivacité, l'improvisation,  le french flair donnaient à ce sport un air de fête!

mais revenons à ces "obscurs", ce que l'on appelait les déménageurs de pianos de la ligne d'avant, alors que les solistes des lignes arrières jouaient les partitions!

leur dévouement, leur abnégation préparait le terrain aux arabesques des arrières et on se situait dans des normes humaines, les mensurations du dénommé DESLUS, 1m68 et 78 kilos laissent rêveurs quand on les compare aux "monstres" actuels, les quintaux   fleurissent de nos jours et leur rapidité laisserait loin derrière les joueurs d'hier!

pas de surhommes, de créature body buildés mais un ensemble qui fit ses preuves et enchanta mes après-midi dominicaux, je revois encore avec émotion le cadre enchanteur et bucolique du stade Antoine-Béguère, le plaisir des yeux sur le terrain mais aussi l'éparpillement des fermes piquetant le coteau, leurs dépendances coquettes, les troupeaux paissant paisiblement, bref des souvenirs inoubliables!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Category : reserved to connected users | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |